Le Vénézuela crée le Petro et la Bundesbank dit NON au crypto-monnaies

La Bundesbank dit non aux monnaies crypto graphique, et le Vénézuela crée Petro dans le but de lutter contrer l'embargo made in US

Alors que le Bitcoin gagne en popularité sur les marchés boursiers, alors que Nicolas Maduro annonce la création de la monnaie virtuelle nationale comme salut de l'économie vénézuélienne, la Bundesbank rejette l’idée de faire circuler toute crypto-monnaie dans la zone euro. Selon un membre du directoire de la Bundesbank Carl-Ludwig Thiele, la possibilité de légaliser la crypto-monnaie est exclue dans la zone euro, rapporte Finanzen.net.

«La mise en circulation par la banque centrale de crypto-monnaies, qui s'apparentent aux monnaies déjà existantes, n'est pas à l'ordre du jour», a déclaré Carl-Ludwig Thiele.

Il a également qualifié la technologie «blockchain» de coûteuse et inadaptée aux paiements.

Sans existence physique, la crypto-monnaie s'appuie sur un système de paiement de pair-à-pair basé sur la technologie dite «blockchain» ou «chaîne de blocs». Elle s'échange sur des plateformes spécifiques sur internet et n'a pas de cours légal.
Ainsi la célèbre monnaie virtuelle Bitcoin n'est régie ni par une banque centrale ni par un gouvernement mais par une vaste communauté d'internautes et est acceptée dans un nombre grandissant de transactions (restaurants, immobilier, etc.). Cette monnaie cryptographique provoque de nombreuses critiques, notamment d'institutions financières telles les banques ou de gouvernements qui ne peuvent la contrôler.

Article Complet

Auteur de l'article : Rubrique Economie

Date de publication : 24-12-2017

Votre avis sur ce sujet nous intéresse. Venez en discuter sur les réseaux sociaux !!!

Source
Tags
Partagez cet article
cryptodeskbe cryptonews bitcoin altcoin blockchain bundesbank
twitter facebook Google+ LinkedIn email