Une analyse intéressante sur la creation de crypto par les etats

Petro, Estcoin: les cryptomonnaies d'État, coup de com' ou pari vers l'avenir? Trop volatiles, trop centralisées, trop "techniques", les cryptomonnaies gérées directement par les États, à l'image de ce que veut faire le Venezuela, peuvent-elles durablement exister? Décryptage.

Le bitcoin et les autres cryptomonnaies n'ont qu'à bien se tenir. Dans les prochains mois, ces devises virtuelles et décentralisées pourraient se retrouver en concurrence directe avec d'autres, gérées directement par les États.

Dernier pays en date à avoir fait part de son intérêt: le Venezuela. Dimanche, le président Nicolas Maduro a annoncé la création future d'une nouvelle devise de ce type: le Petro. Et contrairement à la grande majorité des cryptomonnaies existantes, celle-ci serait gérée par l'État. Mais avant d'aboutir, le projet devra surmonter des défis techniques et économiques de taille.


Entre affichage et instrument de soft power

Ce pays d'Amérique du Sud n'est pas le seul à vouloir se lancer dans l'aventure. Depuis ces derniers mois, d'autres gouvernements planchent activement sur la création d'une cryptomonnaie nationale. Après la Chine, l'Estonie a annoncé au mois d'août vouloir lancer son Estcoin. Ce fut ensuite à la Russie d'annoncer son CryptoRouble, à Dubaï d'évoquer son EmCash et enfin au Kazakhstan d'imaginer une cryptomonnaie d'État.

Article Complet

Auteur de l'article : Perrine Signoret

Date de publication : 06-12-2017

Votre avis sur ce sujet nous intéresse. Venez en discuter sur les réseaux sociaux !!!

Source
Tags
Partagez cet article
cryptodeskbe cryptonews altcoin etats creations cryptos
twitter facebook Google+ LinkedIn email