Crypto Desk se penche sur la sphere des cryptos

Cela fait un peu moins d’un an que j’ai commencé à réellement m’intéresser au Bitcoin et autres monnaies cryptographique. Comme beaucoup d’entre nous, j’en avais déjà entendu parler au moment de sa création, mais je n’étais pas convaincu de l’intérêt et surtout il n’y avait pas beaucoup d’informations à l’époque sur le sujet.

J’ai donc commencé, en début de cette année 2017 à lire différents articles et sites dédiés aux cryptos, mais il me semblait aussi que les informations sur le sujet pour un public Francophone manquait, j’ai donc décidé de crée mon site Internet afin de communiquer et transmettre des informations sur le sujet.

Loin de moi, l’idée d’être devenu un expert en la matière, mais voila tout au long de cette année j’ai eu le temps de parcourir le sujet, de faire mes expériences, et de développer un intérêt grandissant pour tout ce qui l’entoure.

Je vais donc tenter dans cet article de vous faire part de ce que j’en sais, en pense, ou encore de ce que le monde en dit et ce que cela peut engendrer comme crainte due à l’incompréhension ou le désir réel de nuire, car susceptible de ne pas plaire à une certaine élite ou catégories de gens.

Pour rappel : qu’est-ce que, le Bitcoin ou les monnaies cryptographiques

Donc l’idée du projet de déploiement de cette technique, vient/viendrait d’un certain, Satoshi Nakamato, à l’heure actuelle on ne sait pas si c’est une personne en particulier ou un groupe de personnes qui est/sont derrière la création du concept Blockchain/Bitcoin.

Bien que l’on nous dît depuis peu que la NSA aurait trouvé le moyen de décrypter les communications dudit Satoshi, j’ai pu voir aussi un article où on laisse penser que se serait Elon Musk ledit Nakamoto.

La blockchain

Qu'est-ce que c’est que ce truc-là encore… ou en Français chaine de blocs, et bien c’est là-dessus qu’est basé la création de la monnaie, la gestion des transactions effectuées avec les différentes crypto-monnaies exploitant cette technique, en gros la bloc Chain dans le principe du Bitcoin, est un livre de comptes ouvert à toute personne qui souhaite le consulter.

Il existe une autre bloc Chain, celle exploitée par L’Ethereum 2ème plus grande monnaie cryptographique, elle a été créée par un jeune homme de 19 ans à l’époque, Vitalik Buterin, lui on sait qui c’est ! Qui voyait en cette technique d’autres possibilités

On parle de système décentralisé, le bloc Chain n’est pas stocké dans un seul et unique endroit, elle est stockée chez toute personne qui si connecte, que ce soit par le biais des portefeuilles où sont stocké les cryptos des utilisateurs, ou encore via des plateformes en ligne qui permettent de contrôler une transaction à l’aide des adresses utilisées pour effectuer une transaction via le bloc .

Système de paiement peer-to-peer

Comme vous l’aurez compris il est donc possible d’effectuer des transactions avec ses différentes monnaies, pour ce faire il suffit bien évidemment d’en acheter et ensuite de les stocker sur un portefeuille dédié à la crypto-monnaie en question, car bien entendu pas question de stocker des Bitcoin sur une adresse Ethereum et vice-versa.

Mais cela ne se limite pas à l’aspect financier de la chose, on parle également des Smart contracts, pour exemple actuellement à l’achat d’un bien immobilier, il faut passer par un notaire qui se charge d’authentifier l’acte de vente/achat et bien avec le bloc on pourrait zapper le notaire, ce serait la blockchain qui serait responsable de cette authentification.

La blockchain est totalement informatisée, mais également infalsifiable, lorsque l’on parle d’attaque il s’agit de site/plateforme lié aux cryptos et non pas directement de la blockchain.

Les craintes du monde de la finance face aux monnaies-cryptographique

Le monde de la finance n’a de cesse de faire son maximum pour décrédibiliser les cryptos, en criant haut et fort à la bulle prête à exploser, lorsque l’on entend les gens de Goldman Sachs pour ne prendre qu’eux en exemple, et croyez-moi on les entend souvent, pour rappel GS est quand même responsable ou du moins en partie de la chute des Subprime, ce qui à causer la crise financière de 2008, la dégringolade des banques et autres institutions financières liées de près ou de loin au subprime. Et pourtant les même GS sont occupés à monter une équipe de traders spécialisés dans les cryptos

Alors oui effectivement, au début de cette année 2017 le Bitcoin ne valait que $1.000, et là en cette fin d’année il se rapproche des $20.000 où semble se stabiliser aux alentours des $15.000, il est vrai que lorsque l’on voit cela on peut se poser des tas de questions sur la stabilité de cette valeur, mais si comme moi vous lisez ou écoutez les informations sur les valeurs boursières de temps à autre et bien il est évident que si on entend de bonnes nouvelles et bien le cours grimpe et si au contraire vous balancez des infos flippantes et bien c’est la chute quasi assurée, mais ne dit-on pas que toutes pubs aient bonnes à prendre…

La première market Place à institutionnaliser le Bitcoin sur les places de marchés, que je nommerais classique, c’est le Chicago Board Options Échange (CBOE), le dimanche 10 décembre 2017.

Au final je pense que l’on peut clairement se dire, au regard des traders, finalement il y a peut-être moyen de se faire un paquet fric, fonce Alphonse…

Les craintes des gouvernements et des banques Centrales

De manière générale les gouvernements sont frileux face au crypto-monnaie, et d’autres sont en train de penser a créé leur propre monnaie-cryptographique.

Frileux ou comme il ne peuvent rien faire pour influencé ou encore intervenir sur la monnaie d’une manière ou d’une autre comme ils peuvent le faire sur les monnaies classiques, alors il tente par tout les moyens possibles d’interdire les monnaies-cryptographiques sur leur territoire.

Le gouvernement chinois dans le courant du mois de Septembre 2017, avait frappé fort pour limiter voir même interdire le Bitcoin voir l’article suivant : lire la'rticle, ensuite c’est la Corée du Sud qui si est attaqué, et crescendo, on entend de plus en plus de gouvernement faire des actions contre la monnaie en interdisant les plateformes d’échanges ou autres industries du secteur de s’établir ou d’exercer, c’est le cas notamment de Jérusalem encore récemment : lire l'article, ou encore l’Allemagne : lire l'article.

Mais cela n’empêche pas certain de trouver le moyen de l’intégré dans le système fiscal, c’est la cas notamment de la France qui taxe la plus value faite lors de la vente de Bitcoin ou encore L’Ether et autre monnaies virtuelle : lire l'article. On en revient encore au même point dixit comme avec nos amis traders, il y a du fric à prendre…

Les possibilités que cela pourrait offrir sont nombreuses

Je pense que cela pourrait ouvrir pas mal de portes dans des projets personnels, d’entreprenariat, associatifs, et finalement tout autres projets, en investissant dans le domaine des monnaies cryptographiques, en achetant/vendant des cryptos, en investissant sur des plateformes de Cloud Mining.

Article Complet

Auteur de l'article : Arichikulu

Date de publication : 31-12-2017

Votre avis sur ce sujet nous intéresse. Venez en discuter sur les réseaux sociaux !!!

Source
Tags
Partagez cet article
cryptodeskbe cryptonews bitcoin altcoin market gouvernement
twitter facebook Google+ LinkedIn email